Le grand réseau fixe

 

Le RAMCAS et le Musée Français du chemin de Fer ont signé une convention, où le premier est abrité par le second à condition d'assurer une animation basée sur un réseau ferroviaire miniature.

La première étape, au temps ou le club s'était offert une voiture voyageurs (récemment démolie), était un réseau logé dans l'espace compartiments de cette voiture, les visiteurs pouvant l'admirer au travers de vitres (voir Histoire).

Puis le musée a déménagé de l'ancien dépôt SNCF de Mulhouse-Nord jusqu'à son emplacement actuel de Dornach, où le RAMCAS a pu bénéficier d'un nouvel espace plus pratique, comportant un véritable local-atelier, et d'un espace « vitrine » vaste permettant la construction d'un vaste réseau. Si vous avez visité le musée ces dernières décénies, vous l'avez forcément aperçu... Malheureusement, miné par les infiltrations d'eau, et condamné par les travaux d'agrandissement du musée, ce réseau a dû être démantelé.Voici donc en quelques photos ce que l'on pouvait voir en tant que visiteur (cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos) :
 


3 vues côté spectateur, derrière la « vitrine » : de gauche à drote,
la partie montagneuse, la ville et la gare, et le dépôt.

 


Vues des coulisses : les voies de la gare, le dépôt à l'extrémité droite du réseau
et la partie montagneuse camouflant la double rampe hélicoïdale.

 


Vues aériennes du dépôt, de la gare et des voies de passage à l'arrière
qui s'enfoncent dans la montagne.

 


La face cachée du réseau : les voies se rebouclent à l'arrière,
et un grill permet de varier les circulations.
Les rampes hélicoïdales permettent la communication avec l'avant du réseau.
Sur les 2 dernières vues, on aperçoit en bas les deux voies
aux échelles O « tin plate » et I (1/43,5° et 1/32°).

Photos R.Wasmer

Ce réseau avait été conçu pour un fonctionnement entièrement automatique, actionné par monnayeur, 7 jours sur 7. Il comportait principalement 5 boucles indépendantes, dont 3 sont équipées d'un cantonnement. Des garages permettaient la formation et le changement des rames en circulation. A signaler également un ovale à l'échelle I (1/32°), et un autre en Zéro (1/45°), 3 rails, pour trains jouets « tin plate ».

Malheureusement, après un quart de siècle d'existence, et pour faire place nette en prévision des travaux d'agrandissement du musée, nous avons dû démonter ce que nos prédécesseurs avaient mis tant de temps à construire. Espérons que, tel le phénix, il renaîtra de ses cendres...
 

-

-

 
 


(photos R.Wasmer)

Maintenant, la place est libre...En attendant notre déménagement, nous avons pu installer nos modules à la place du réseau, nous permettant ainsi de travailler (enfin) à l'aise, de tester leur bon fonctionnement et de montrer aux visiteurs ce qu'est le modélisme ferroviaire, même si ceux-ci préfèrent grandement une maquette plus animée et surchargée...Le compromis est très ardu à trouver !
 


(photoJL.Tuleau)

Nos modules lors de l'Expo RAMCAS de 1996, devant la 140-344 Etat. Et toujours les guignols de service...